la femme Juive marocaine

Les juifs 

 Les juifs : 0,2 %, soit environ 20 000 personnes (seulement 5 000 selon d'autres sources). Ils était 450 000 il a

quatre décennies, soit 4 % de la population de l’époque (ou 300 000 selon d'autres estimations). Presque tous ont

émigré vers Israël ou vers la France au début des années 1960. Parmi ceux qui sont restés : des hommes d'affaires et

des conseillers du roi que l’on surnomme les « juifs de cour », mais aussi des militants des droits de l’homme

comme Abraham Serfaty.



Les juifs étaient présents au Maroc dès l’époque romaine (dans le Haut Atlas en particulier), soit bien avant que le

pays ne devienne très majoritairement musulman. D'autres sont venus d’Espagne d’où ils ont été chassés en 1492.

Considérés comme des dhimmis, ils étaient soumis à de multiples discriminations. En Israël, où un demi-million de

leurs descendants vit aujourd’hui, les Marocains forment une communauté structurée, influente par son poids

électoral et qui cultive une certaine nostalgie du Maroc. Le leader de cette communauté, David Lévy, est né à

Rabat.

Ce sont les derniers symboles de la présence juive au Maroc qui ont été visés par les attentats meurtiers du 16 mai

2003 perpétrés à Casablanca par des organisations islamistes

 

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site